Rempotage cactus : les règles à suivre

C’est le printemps… on change de peau / pot!

Avec l’arrivée des beaux jours, la végétation s’éveille et nos amis cactus et succulentes, restés en hibernation ces derniers mois, reprennent leur développement. En pleine terre, les plantes sont autonomes mais dans un pot, le substrat s’appauvrit au fil du temps… il est donc nécessaire de le renouveler régulièrement pour offrir à nos plantes toute l’énergie dont elle ont besoin: c’est l’étape du rempotage.

Mais cette opération qui touche aux racines est susceptible d’endommager la plante ; elle doit donc être effectuée en suivant quelques règles.

 

Quand rempoter un cactus ?

La période idéale pour rempoter vos succulentes s’étend du début du printemps et la fin de l’été. Sauf obligation (liée à une invasion de parasites par exemple), on évitera la période de repos hivernal (novembre à février). Durant cette période de repos végétatif, la plante n’aurait pas le temps de se remettre de la manipulation et ne pourrait pas affronter l’hiver dans de bonnes conditions, surtout si elle se trouve en extérieur.

Le rempotage de la plante doit être renouvelé en moyenne tous les 2 ou 3 ans, ou plus en fonction du développement de la plante : la croissance d’un cactus peut être rapide ou lente en fonction de sa variété!

Rempotage cactus
!!NB Pour le savoir, on vérifie le volume des racines ; si on aperçoit les racines à la surface du pot ou à travers les trous de drainage dans le fond, c’est qu’il est temps de procéder au rempotage.

Quel pot choisir ?

Contrairement à d’autres types de plantes, le cactus n’aime pas avoir trop d’espace. Il faut donc choisir donc un pot plutôt trop petit que trop grand. 2cm supplémentaires sur le diamètre du pot précédent sont amplement suffisants.

Il est également préférable d’opter pour un pot en terre cuite plutôt qu’en plastique qui permet une meilleure évaporation de l’humidité… ennemie n°1 des cactées pour rappel 😉 et qui assurera une meilleure stabilité aux spécimens hauts et lourds.

Et bien sûr, on choisira un pot au fond percé pour évacuer les surplus d’eau, cqfd!

 

Comment procéder au dépotage?

Pour des pots de petites ou moyennes dimensions, on dépote la plante en poussant la terre par les trous d’évacuation au fond du pot et on recueille la plante en évitant de se piquer. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous:

  • des gants épais
  • une pince spéciale cactus
  • ou encore du papier journal, utilisé en bandes roulées pour que les piquent ne le traversent pas

Pour les spécimens plus volumineux, il faudra d’abord coucher le cactus sur une surface molle pour éviter d’abimer les épines et le manipuler ensuite par le tronc préalablement recouvert d’une épaisse couche de papier journal ou carton pour l’extirper du pot. Si l’opération est trop difficile, le plus simple est souvent de casser le pot ! 🙂

Une fois la succulente sortie de son pot, on débarrasse les racines de leur terreau actuel à l’aide d’un pinceau, d’un morceau de bois ou encore d’une griffe de jardin pour les gros spécimens. A l’aide de ciseaux ou d’un sécateur, on coupe ensuite les racines mortes.

Au passage, il est utile d’examiner les racines pour détecter la présence éventuelle de cochenilles ou autre maladie et procéder à un traitement le cas échéant…

 

Opérations de rempotage : les étapes

  • Drainer le fond du pot.
  • Mettre des billes d’argile, gravier ou pouzzolane sur 1/3 de la hauteur.
  • Poser un peu de terreau spécial cactée au fond.
  • Dépoter le cactus en s’aidant toujours des outils à disposition (papier journal, pince ou autre) et le positionner au milieu du pot.
  • Combler l’espace restant autour de la motte avec le terreau et tasser bien l’ensemble

 

!! Attention à ne pas trop enfoncer la plante au dessus du collet, au risque de la voir pourrir.

On peut aussi ajouter quelques graviers à la surface pour protéger la plante de l’humidité ou dans un souci esthétique

Il faudra ensuite attendre une semaine au moins avant d’arroser la plante, pour laisser le temps aux racines de cicatriser et éviter le risque de pourrissement.

Et voilà ! Votre cactus est prêt pour de nouvelles aventures ! 😉

Articles similaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.